RHINOPLASTIE

Liloubylilou

Rhinoplastie, chirurgie esthétique pour refaire le nez

Le nez peut présenter différentes disgrâces : nez à bosse, trop pointu, trop long, trop large, trop court, trop étroit ou déviéCes disgrâces, souvent dues à l’hérédité, à un traumatisme ou au vieillissement, sont corrigées par une rhinoplastie « sur-mesure » et spécifique à la morphologie du patient.

Techniques de rhinoplastie selon le type de nez

  • Nez à Bosse : La bosse se situe en général au niveau de la jonction entre l’os et le cartilage. La technique consiste à passer entre la peau et l’os afin d’éliminer la bosse à l’aide d’une micro râpe. Les os et les cartilages du nez sont ensuite remodelés pour reconstruite et harmoniser l’arête du nez pour obtenir un effet naturel et cohérent avec le reste du visage. La peau reste intacte et s’adapte à la nouvelle forme.
  • Nez trop long : Cette intervention est étudiée avec soin, il s’agit de raccourcir le nez en corrigeant une des deux ou les deux extrémités à commencer par la pointe qui est remontée afin d’ouvrir l’angle naso-labial, en complément et si nécessaire la racine du nez est abaissée afin de faire partir, de plus bas, le niveau du nez. La taille exacte est étudiée sur le profil en accord avec les souhaits du patient.
  • Le Nez trop pointu : Le remodelage de la pointe est une intervention délicate qui consiste à redessiner sa forme en travaillant sur les cartilages alaires. Corrigé avec un effet soit vers le haut, soit vers le bas, le nez est alors en complète harmonie avec sa forme originelle.
  • Le Nez trop large : L’intervention consiste à restructurer, avec soin, l’os de chaque côté du nez sur toute la longueur afin d’éliminer l’effet de masse disgracieux. La correction est immédiatement visible et étudiée en cohérence avec la forme du visage.
  • Le Nez trop étroit : Souvent associé à des troubles respiratoires, cette indication nécessite une intervention de reprise des cartilages alaires qui sont coupés, restructurés et suturés. le nez est alors reculé et sa forme est étudiée en accord avec le souhait du patient.
  • Le Nez dévié: Souvent à la suite d’un traumatisme, la déviation est corrigée par le repositionnement de l’os, une greffe ou l’utilisation de plaques sont souvent nécessaire en complément. Dans tous les cas, une étude « sur-mesure » de la correction est de rigueur.

La rhinoplastie peut être associée à d’autres interventions de chirurgie esthétique du visage comme la génioplastie (correction du menton) ou un lipofilling de la zone des cernes et des pommettes (autogreffe de graisse) afin d’optimiser le résultat et obtenir également un effet de rajeunissement global du visage.

L’objectif d’une rhinoplastie réussie est d’obtenir un résultat cohérent, naturel et en harmonie avec l’ensemble du visage.

Étapes de la rhinoplastie, chirurgie esthétique du nez

Lors d’une première consultation le chirurgien établit un diagnostic, il vous explique les objectifs de la rhinoplastie et son déroulement, les choix possibles et la technique de rhinoplastie la plus adaptée à votre indication. Cette étape clé permet au patient d’échanger avec le chirurgien esthétique sur les possibilités de l’intervention et les motivations du patient. Elle permet aussi d’étudier la forme du nez souhaitée à l’aide de photos qui seront retouchées ainsi que la qualité de la peau du patient.

La rhinoplastie nécessite une hospitalisation et se réalise au bloc opératoire sous anesthésie générale. Selon l’indication, l’intervention dure de 1H30 à 2h30 et nécessite une nuit d’observation. A l’issue de l’opération, un plâtre est posé ainsi que des mèches faisant office de pansement modelant.

Le lendemain du matin de l’intervention, les mèches sont retirées – A noter que les nouvelles mèches utilisées à base d’algue (Algostéril) sont indolores comparativement aux anciennes.
Le plâtre est retiré quant à lui entre J+5 et J+8 et les fils sont résorbables.

Il reste un œdème et une petite gêne à cause du gonflement de la muqueuse et il est possible de reprendre le sport au bout de trois semaines.

Deux à trois mois après l’intervention, le résultat final vous apparaît déjà et il faut attendre six mois à un an pour avoir un résultat définitif, lorsque la peau s’est adaptée à la nouvelle forme de votre nez.

Cette intervention est définitive, seul le vieillissement l’altérera un peu.

Après une rhinoplastie: suites, risques et correction

En dehors des risques inhérents à toute opération chirurgicale, bien maîtrisés, il peut se produire un œdème et des ecchymoses, une imperfection dans la cicatrice. Ces petits désagréments sont traités par des retouches éventuelles après six mois.

Il arrive aussi que la patiente ou le patient soit déçu(e) du résultat. D’où la nécessité absolue de bien envisager le résultat final avec votre chirurgien esthétique et plastique, en amont lors des consultations préalables.

Vous devez vérifier que le chirurgien esthétique et plasticien que vous avez choisi est compétent pour l’intervention demandée ; il doit être reconnu par l’Ordre national des médecins. Il n’existe aucune contre-indication à la rhinoplastie. Il faut bien sûr avertir votre médecin de vos problèmes médicaux.