LIFTING DES BRAS

Liloubylilou

Chirurgie esthétique des bras qui pendent : lifting des bras

La face interne des bras peut présenter un aspect disgracieux, dû à un excès de peau et de graisse. Un lifting des bras permet de retendre la peau pour corriger cet aspect lié au relâchement cutané.
Une liposuccion des bras permet certes d’enlever la graisse excédentaire localisée sur cette zone mais n’est pas suffisante en cas d’excès important de peau. Elle doit dans ce cas être associée à un lifting des bras.
Cet excès de peau au niveau des bras peut apparaître à la suite d’un amaigrissement important ou exister chez des patients minces. Au souci d’ordre esthétique important s’ajoute parfois une gêne lors des mouvements ou des rougeurs à la face interne du bras.
Le lifting des bras permet de corriger le relâchement de la peau du bras lié aux excès de peau et de graisse.

Étapes d’un lifting des bras

Lors d’une première consultation, le chirurgien esthétique et/ou plastique établit un diagnostic. Il vous explique les enjeux de cette intervention de chirurgie, son déroulement et les choix possibles.

Au cours du diagnostic, le chirurgien esthétique prend en compte la surcharge graisseuse et l’état de la peau, des muscles et la morphologie du patient. Il la confronte avec les motivations poussant le patient à opter pour un lifting des bras.

Le déroulement de cette intervention de chirurgie est le suivant : après une anesthésie générale ou locale simple voir approfondie à l’aide de tranquillisants (appelée aussi anesthésie vigile), l’opération dure entre 1 heure et 1 heure 30.

Après un lifting des bras

Selon les cas, le patient sort de l’hôpital ou de la clinique quelques heures après l’opération de lifting ou bien, il peut rester hospitalisé une journée dans l’hôpital/clinique agrée en chirurgie esthétique où a eu lieu l’intervention.

Le chirurgien esthétique pose un pansement compressif au niveau de la zone des bras traitée. Il est nécessaire de patienter plusieurs jours avant de pouvoir faire tous les mouvements habituels du bras et le sport peut être repris au bout d’un mois.
Les fils posés lors du lifting des bras sont en général résorbables (donc inutile de les faire enlever) et les cicatrices commencent à s’estomper au bout de trois mois. Elles sont très discrètes un an après l’intervention et la cicatrice horizontale est invisible.

Les résultats définitifs, escomptés et discutés avec le chirurgien plastique, sont observables six mois à un an après l’intervention.

Cicatrices et douleurs suite à l’intervention

La cicatrice dépend de l’importance de l’intervention qui est liée à la quantité de peau en excès à opérer.

  • Une cicatrice peut suffire en cas d’excès cutané modéré – cette cicatrice est alors située sous le bras, sous la forme d’une incision horizontale dans un pli de l’aisselle. Elle est alors pratiquement invisible.
  •  
  • En cas d’excès de peau est important, une deuxième incision inférieure à 10 cm et verticale, à partir de l’aisselle est nécessaire
  •  
  • En cas d’excès de peau très important, le chirurgien esthétique réalise une seule incision allant de l’aisselle au coude. Elle est invisible de face et de dos et s’estompe avec le temps sans disparaître complètement.

Risques & imperfections possibles

En dehors des risques inhérents à toute opération chirurgicale et à l’anesthésie, bien maîtrisés, une imperfection liées à la cicatrice ou de la liposuccion peut subvenir suite au lifting. Ces désagréments mineurs sont traités par des soins spécifiques ou des retouches éventuelles. L’altération de la sensibilité du bras qui se produit parfois disparaît en trois à six mois. Le patient doit vérifier que le chirurgien esthétique et/ou plastique choisi est compétent pour pratiquer les liftings ; il doit être reconnu par l’Ordre national des médecins.

Il n’y pas de contre-indications au lifting du bras, sauf en cas de problèmes médicaux particuliers. Il faut bien sûr avertir votre médecin de vos problèmes médicaux.