LES CHEVEUX, A SAVOIR VRAI OU FAUX

Liloubylilou

Les cheveux,  à savoir, vrai, faux…

Les cheveux ne poussent pas continuellement mais de façon cyclique, trois phases, qui varie d’une personne à l’autre.

Anagène, catagène, télogène, explication rapide:

  • 1/ La phase anagène est la phase de croissance du cheveu. C’est la partie la plus longue du cycle pilaire puisqu’elle dure de 2 à 5 ans. La très grande majorité des cheveux présents sur notre tête est donc en phase anagène.
  • 2/ La phase catagène est une phase de repos pendant laquelle le cheveu cesse d’évoluer. Elle dure environ 3 semaines, ce qui est très très peu par rapport à la phase anagène.
  • 3/ La phase télogène, va aboutir après plus ou moins 3 mois à la mort et à l’expulsion du cheveu, qui va laisser la place à un nouveau follicule en phase anagène.
  • Ce sont les cheveux en phase télogène, phase 3,  que nous trouvons chaque jour sur notre brosse ou au fond du lavabo, mais que nous perdons aussi tout au long de la journée.

Combien de cheveux perdons nous par jour ?

La chute de cheveux est un phénomène naturel et une personne perd en moyenne entre 45 et 60 cheveux par jour.

Le rythme de la chute s’accélère au début de l’automne et parfois au début du printemps et peut atteindre 100 cheveux perdus par jour.

Au-delà de 100 cheveux par jour ou de deux mois de chute, elle est considérée comme pathologique, il faut consulter.

La cause de la perte des cheveux ?

La chute des cheveux n’est pas uniquement le résultat du stress ou d’une alimentation déséquilibrée.

Les causes de la chute des cheveux peuvent être aussi bien externes que  internes.

Elles peuvent être divisées en deux catégories :

1/ L’alopécie  androgénétique: aussi appelée calvitie (une forme de chute de cheveux ayant une cause génétique et hormonale).

2/ L’effluvium télogène: aussi appelée calvitie diffuse (chute fréquentielle des cheveux, ayant pour cause un trouble organique). Les causes génétiques de la chute des cheveux sont en général permanentes, tandis que les causes non-génétiques sont temporaires.

Les traitements les plus fréquemment utilisés pour ralentir la chute de cheveux sont la  mésothérapie avec des mélanges de poly-vitamines et minéraux ou avec le PRP (plasma riche en plaquettes )et la LED ET OUI !!! Je reviendrais sur la photo modulation après.

Le pH ? Potentiel hydrogène

Le pH o est une unité de mesure caractérisant l’acidité d’un milieu. Il se mesure entre 0 et 14.

  • Un produit avec un pH = 7 est dit neutre : c’est le cas de l’eau
  • Un produit avec un pH < 7 est dit acide ; un pH de 2,3 est un pH très acide c’est le cas du citron
  • Un produit avec un pH > 7 est dit basique ou alcalin

 ET LES CHEVEUX ?

 La plupart des solutions de notre corps ont un pH légèrement acide ou proche de 7. Le pH d’un cheveu en bonne santé se situe entre 4,5 et 5,5, donc acide.

Lorsque cette valeur est maintenue, le cheveu est en bonne santé : brillant, souple, soyeux.  Le pH acide est dû au film hydrolipidique, une précieuse couche protectrice formée par le sébum, la sueur et d’autres lipides. Ce film permet de maintenir l’hydratation des cheveux et de les protéger contre les agressions extérieures

Ainsi, les pH des produits capillaires (shampooings, après-shampooings, lotions…) influent sur le pH naturel de nos cheveux. Un shampooing au pH alcalin va s’attaquer à l’acidité des cheveux et dégrader les écailles des cheveux, qui vont se soulever et se hérisser. Les cheveux seront alors plus rêches, cassants. Un shampooing au pH acide aura quant à lui tendance à resserrer les écailles et à lisser la fibre capillaire, permettant de maintenir l’hydratation et de refléter la lumière.

Les colorations et permanentes, qui ont des pH alcalin élevés (autour de 10) suppriment complètement la gaine protectrice formée par le film hydrolipidique, rendant alors les cheveux cassants, secs, et difficiles à coiffer. De même pour les produits défrisants qui ont un pH pouvant s’élever jusqu’à 14.

CHOIX DES PRODUITS

 L’idée est donc d‘appliquer des produits proches de notre pH naturel et/ou qui rééquilibrent le pH .

Ainsi, de manière générale préférez toujours des shampooings au pH légèrement acides ou neutres : entre 4,5 et 7, comme les shampooings sans sulfates. Légèrement acides si vous venez de subir des traitements comme des colorations ou défrisage ou neutres si vos cheveux n’ont pas subi de traitements particuliers.

Evitez cependant les pH trop acides (en dessous de 3) qui vont s’attaquer à la structure protéinée des cheveux et les abîmer.

N’oubliez pas d’appliquer, après chaque shampooing ou traitement chimique, un produit de soin (après-shampooing, masque) qui va recréer une protection autour du cheveu. En effet ces produits vont isoler la fibre capillaire et permettre ainsi au manteau acide de se reconstituer.

Ainsi, chaque fois que vous utilisez un produit dont le pH est supérieur à 7, il est nécessaire de rééquilibrer le pH du manteau acide en utilisant une solution plus acide (après-shampooing, shampooing normalisant…).

Pour des cheveux plus brillants, vous pouvez utiliser pour les rincer une solution acide qui va resserrer les écailles.

COMBATTRE LES DÉSAGRÉMENTS CAPILLAIRES AVEC LE PH

Vous avez le cuir chevelu sec, irrité, avec des pellicules ou de l’eczéma ? Vos cheveux sont probablement trop alcalins (pH trop élevé). Essayez un shampooing avec un pH plus bas, autour de 5.

Vous avez les cheveux gras ? Vos cheveux souffrent d’une hyper-sécrétion de sébum et présentent donc une acidité importante. Il est alors recommandé d’utiliser un shampooing au pH neutre (pH 7). Doux, il n’agressera pas le cuir chevelu et diminuera l’acidité qui favorise la sécrétion de sébum.

COMMENT CONNAÎTRE LE PH DES PRODUITS ?

 Si le pH n’est pas renseigné sur le produit, vous pouvez le tester vous-même grâce à des bandelettes indicatrices de pH.

Idée reçus

 « Les cheveux ont besoin de respirer ».

FAUX pas du tout ! Le cheveu est une matière morte, constituée de différentes couches de kératine. En aucun cas vos cheveux ne respirent. Vous pourriez laisser un bain d’huile pendant des mois entiers sur vos pointes sans prendre aucun risque d’étouffer vos cheveux ! En revanche, le cuir chevelu est bien vivant et a, lui, besoin de s’oxygéner, de s’aérer. Ne croyez surtout pas aux absurdités trouvées ci et là sur le net,( le cheveu pousse par la racine et respire par la pointe) FAUX!!!

Autre idée reçus, couper ses cheveux les font pousser plus vite.

FAUX!!! le fait de couper ses cheveux n’a pas d’influence directe sur la pousse. La pointe du cheveu n’a aucun moyen de communiquer avec la racine !

Ce n’est qu’une impression laissée par le fait que, lorsque le cheveu est fourchu et que les pointes sont affinées, les fourches remontent, se cassent, et le cheveu se raccourcit, ce qui donne une impression de pousse lente.

Or, après une bonne coupe, il n’y a plus de fourche les  longueurs sont plus denses ! Les cheveux se cassent ainsi beaucoup moins, et on a l’impression de gagner plus rapidement en longueur.

Là encore, choisir les bons produits de soin capillaire est essentiel. Il faut donc observer vos cheveux pour choisir les bons soins.

Par exemple, sachez que le corps secrète une graisse qui se dépose en permanence sur la peau et les cheveux, le sébum. Cette graisse, joue un rôle important dans l’hydratation de la peau ainsi que dans son imperméabilité.

Sans sébum, la peau se dessèche.

Mais c’est cela qui fait graisser les cheveux me direz-vous…Oui mais, notre cheveu en a besoin, d’ou le brossage qui potentiellement « étale » le sébum correctement.

Prenez une mèche de cheveu. Observez-la. Vos cheveux sont-ils abîmés ? Sont-ils secs ? Sont-ils ternes ? Ont-ils des pointes fourchues ?

Si vous avez le cuir chevelu gras en fin de journée alors que vous vous êtes lavé les cheveux le matin ; s’ils sont plats et sans volume. Si vous avez ce problème (un cuir chevelu gras et les cheveux très secs, par exemple), essayez d’alterner shampooing et shampooing sec, attaché les etc  cela donnera un peu de répit à vos cheveux, plus vous lavez plus ils graissent.

Vérifier aussi que vos produits sont adaptés. N’hésitez pas à demander conseil à votre coiffeur  ils ont toujours de super astuces et conseils.

Alors GRAS, SEBUM, TRANSPIRATION, HELP ????

Je vous explique le plus simplement possible.

Nous entendons souvent: »Mes cheveux sont vite gras. Je les ai lavés ce matin et ce soir ils graissent déjà… Je dois les laver tous les jours sinon ils ont l’air sales, gras et manquent de volume. » 

Ce type de remarques est toujours fait par des personnes ayant des cheveux fins à très fins. C’est mon cas d’ailleurs.

Il est courant d’entendre cette expression complètement erronée : « Mes cheveux sont gras ».

  • Le gras est sécrété par la glande sébacée qui se trouve sous la peau.
  • Cette glande sécrète du sébum (le gras) qui va se répartir, tout doucement, à l’intérieur du follicule pileux où poussent les bulbes des cheveux. Il va aussi se répandre partout sur la surface de la peau = le cuir chevelu.
  • Le sébum a un rôle très précis de protection de la peau et des cheveux contre les agressions extérieures.
  • Il est donc visible sur toute la surface du cuir chevelu ainsi que sur les racines des cheveux. Mais ce n’est pas pour cela que nos cheveux sont gras. 
  • Il lui est impossible de grimper, de se déposer sur la longueur d’un cheveu. Le sébum ne se répand donc pas sur tout le cheveu. D’ou ma recommandation du brossage par exemple.
  • En cas d’excès de sébum, le cuir chevelu sera gras ainsi que les racines des cheveux. Elles seront brillantes aussi. La racine du cheveu correspond aux 2 premiers centimètres du cheveu à partir du cuir chevelu.
  • Il faut noter qu’il faut attendre au minimum 3 jours pour que des glandes sébacées qui travaillent en excès puissent créer suffisamment de sébum afin de saturer le cuir chevelu et les racines des cheveux.

Vos avez les cheveux huileux ? Mais alors si les cheveux ne sont pas gras, pourquoi sont-ils sales ?

  • Ce que l’on peut apparenter à du gras, sur la longueur des cheveux, est en fait de la transpiration naturelle issue des glandes sudoripares qui vient se déposer sur la surface des cheveux lors de son évaporation.
  • En s’évaporant, la transpiration salis les cheveux et leur donne un aspect gras même quelques heures après avoir fait un shampoing.
  • Ce n’est pas du gras. C’est de la transpiration.
  • Un cheveu qui est fin a logiquement une plus petite surface qu’un cheveu qui est épais. 
  • Lors de l’évaporation de la transpiration du cuir chevelu, les cheveux fins seront plus vite sales, plus vite poisseux que les cheveux épais.
  • Ce n’est donc pas du gras mais bien des traces laissées par la « transpiration normale » du cuir chevelu.

Faire des shampoings tous les jours est mauvais pour les cheveux

  • En lavant vos cheveux tous les jours vous allez enlever le sébum protecteur de la peau. Cela va rendre le cuir chevelu sec et sensible et entraîner un déséquilibre cutané qui vient accélérer la chute des cheveux.
  • En effet, lors de chaque shampoing, il y a création de mousse (émulsion) qui vient dissoudre les graisses du cuir chevelu (le sébum protecteur) et ainsi ôter la protection cutanée.
  • Si vous faites plus de deux shampoings par semaine vous favorisez l’apparition d’une calvitie à court et moyen terme