GENIOPLASTIE

Liloubylilou

Lorsque le menton est trop court, fuyant, sa correction nécessite la mise en place d’un implant ou l’avancement de la pointe. Si le menton est au contraire trop proéminent, la plastie prendra la forme d’une réduction.

Pour qui:

Certaines personnes présentent un profil souvent qualifié de disgracieux en raison de la position du menton par rapport au reste du visage.

Intervention

Technique

Menton fuyant : Il suffit, le plus souvent, par une petite incision sous mentonnière, longue de 2 à 3 cm, au maximum, d’introduire un bloc de silicone pré taillé ou sculpter une greffe osseuse aux dimensions requises. La petite plaie chirurgicale st suturée comme à l’accoutumée, les fils devant être ôtés dans la semaine et un pansement compressif est assuré.

Menton trop marqué : « en galoche » Ici il ne s’agit que d’une protusion osseuse, comme un éperon, de la zone la plus avancée de la mandibule. Il suffit de traiter l’excès osseux au ciseau et au marteau, à la manière des sculpteurs.

Double menton : on incise la peau sous le rebord mentonnier sur environ 4 cm. Puis on décolle la peau en direction du cou. Après avoir ôté le paquet adipeux « graisseux » sous jacent, on tend la peau vers l’avant. On excise le surplus cutané et l’on suture. Le pansement est compressif.

Dans les petits dépôts graisseux, seule une lipoaspiration du menton suffit.

Suites opératoires

On observe après l’intervention des œdèmes des joues et des lèvres et, dans certains cas, des hématomes qui disparaîtront en quelques jours. Si vous avez des douleurs, elles pourront être traitées par des antalgiques. L’ouverture de la bouche pourra être restreinte dans un premier temps et se normalisera rapidement.

Les premiers jours, des saignements modérés peuvent survenir au niveau de la plaie chirurgicale. Lorsque la plaie a été recousue à l’aide de fils non résorbables, ceux-ci devront être retirés une fois la cicatrisation terminée. Dans certains cas, des antibiotiques sont prescrits.

Pour obtenir une cicatrisation dans de bonnes conditions après l’opération, certaines précautions doivent être respectées :

  • l’alimentation doit être tiède ou froide, plutôt molle. Il faut éviter une nourriture trop chaude, trop épicée ou trop acide comme le jus d’orange.
  • malgré les œdèmes et les douleurs, une bonne hygiène buccale est indispensable pour que la cicatrisation se fasse sans complication. Après chaque repas, les dents et les gencives devront être nettoyées par brossage. Des bains de bouche sont prescrits en complément du brossage. Le jet hydropulseur peut également être utilisé.
  • Il faut arrêter absolument le tabac, l’alcool et tous les irritants jusqu’à la fin de la cicatrisation de la plaie. L’arrêt de travail pour une génioplastie est d’une semaine.