CHIRURGIE ESTHETIQUE DES CUISSES
plastie ou lifting des cuisses

Liloubylilou

Chirurgie esthétique des cuisses: plastie ou lifting des cuisses

L’intérieur des cuisses peut présenter un aspect disgracieux dû à un excès de peau et de graisse. Il faut alors retendre la peau pour corriger cet aspect par un lifting.
Une liposuccion des cuisses enlève la graisse excédentaire (peau d’orange) mais n’est pas suffisante en cas d’excès important de peau. Elle doit être associée dans ce cas à un lifting des cuisses.

Le lifting des cuisses permet ainsi de supprimer les excès de graisse et de peau des cuisses « trop grosses » pour les affiner.

A noter que la graisse extraite via la liposuccion  peut être utilisée sous forme d’injection autologue ou lipofilling: purifiée, elle peut ainsi être injectée

  • pour augmenter le volume de la poitrine et obtenir une augmentation mammaire par injection (lipofilling du sein)
  • pour sculpter les fesses accompagnée d’une augmentation du volume des fesses : le lipofiling fessier

Déroulement de l’opération

Lors d’une première consultation, le chirurgien esthétique et plastique établit un diagnostic, explique les enjeux de l’intervention et son déroulement au patient. Lors du diagnostic, le chirurgien plastique prend en compte la surcharge graisseuse et la qualité de la peau et des muscles au niveau de la zone des cuisses du patient ainsi que sa morphologie. Cela permet de définir les objectifs de résultats, au plus près des souhaits du patient dans la limite du faisable et des conditions de sécurité pour ce dernier.

Le déroulement d’un lifting des cuisses est le suivant : après une anesthésie générale ou locale approfondie (à l’aide de tranquillisants, appelée aussi anesthésie vigile), le chirurgien esthétique pratique l’intervention de chirurgie plastique des cuisses pendant deux heures environ .

Après l’intervention de chirurgie des cuisses

  • le patient est hospitalisé trois à cinq jours à l’hôpital ou la clinique agrée en chirurgie plastique et esthétique. Le port d’une gaine pendant un mois est nécessaire à la sortie.
  • Il faut attendre un mois avant de pouvoir faire les mouvements d’écartement des cuisses.
  • La reprise du sport est envisageable au bout d’un à deux mois, lorsque la cicatrisation est parfaite.
  • Les fils sont résorbables dans la plupart des cas donc pas nécessaire de les retirer.
  • Les cicatrices commencent à s’estomper au bout de trois mois et sont très discrètes un an après l’intervention.
  • Le résultat définitif et entrevu avec le chirurgien esthétique est observable entre six mois à un an.

Cicatrices et douleurs suite à un lifting des cuisses

La cicatrice principale se situe dans le pli de la cuisse, de l’aine au pli fessier. Elle est totalement dissimulée par le maillot de bain. Une autre cicatrice, verticale, au niveau de la face interne de la cuisse peut être nécessaire. Les cicatrices s’atténuent progressivement.
La douleur se limite en général à des tiraillements un peu désagréables. Des antalgiques sont donnés pour les calmer au maximum.

Risques du lifting des cuisses

En dehors des risques inhérents à toute opération chirurgicale et à l’anesthésie, bien maîtrisés, il peut parfois se produire une imperfection de la cicatrice ou de la liposuccion. Ces petits inconvénients sont traités par des retouches éventuelles. L’altération de la sensibilité de la cuisse qui se produit parfois disparaît en trois à douze mois.

Vous devez vérifier que le chirurgien plasticien que vous avez choisi est compétent pour l’intervention demandée ; il doit être reconnu par l’Ordre national des médecins.

Il n’y pas de contre-indications au lifting de la cuisse, sauf en cas de problèmes médicaux particuliers. Il faut bien sûr avertir votre chirurgien esthétique de vos antécédents médicaux éventuels.